– M –

Sara Forestier

Synopsis Télérama : Mo est beau, charismatique, et a le goût de l’adrénaline. Il fait des courses clandestines. Lorsqu’il rencontre Lila, jeune fille bègue et timide, c’est le coup de foudre. Il va immédiatement la prendre sous son aile. Mais Lila est loin d’imaginer que Mo porte un secret : il ne sait pas lire.

Avis : 8/10 : Depuis sa présence remarquée dans « l’Esquive » d’Abdellatif Kechiche, Sara Forestier s’est fait un nom dans le milieu du cinéma d’auteur français : on l’avait adoré dans « La tête haute » d’Emmanuel Bercot, dans « Suzanne » ou bien encore dans « Le Nom des gens »; personnellement Sara Forestier fait partie de mes actrices fétiches et j’attendais son premier long métrage avec impatience. « M » est le parfait reflet du jeu de Sara Forestier : à la fois authentique, sensible, poétique mais aussi remplie d’une colère bouillonnante. On retrouve bien évidement l’influence du cinéma réaliste d’Abdellatif Kechiche qui fut son mentor, mais Sara Forestier a su apporter sa touche de poésie et d’intensité émotionnelle. Elle parle de l’Amour avec un grand A, sans pathos ni mièvrerie, on sent qu’elle s’est mise à nue dans son film pour nous présenter un récit d’une grande authenticité. La grande force du film réside dans le jeu des 2 acteurs principaux : Sara Forestier et Redouanne Harjane qui habitent véritablement leur partenaire et donne de la chair à l’histoire (avec une admiration grandissante pour Sara Forestier qui nous bluffe dans son rôle de bègue). Une bande-son signée Christophe vient parfaire cet univers sensible entre légèreté et gravité pour cette fable urbaine contemporaine qui nous prend aux tripes.

Maud

Cet article M : le 1er film poignant et poétique de Sara Forestier est apparu en premier sur Quand les bobos voient double.

Voir la source
Author: bobosvoientdouble